The Five-Minute Journal : Réponses à vos questions

Dans cet article, je réponds aux questions que vous m’avez posées soit après la lecture de l’article The-Five Minute Journal : un journal très positif, soit en participant à ce challenge.

J’espère sincèrement que ça vous aidera à démarrer, poursuivre ou enrichir votre expérience avec The Five-Minute Journal ou tout autre journal.

Mes réponses n’engagent que moi, je vous encourage à partager les vôtres ! 

« Pourquoi tiens-tu un journal positif ? Tu n’en as pas besoin, tu es bien plus positive que la plupart des personnes que je côtoie ! »

Intéressant, je te remercie. Crois-tu que je suis née ainsi ?

À vrai dire, je ne sais pas comment je suis née. J’ai peu de souvenirs de mon enfance et du passé en général. J’ai certainement la chance d’être née avec des prédispositions au positif. J’ai surtout appris dans ma famille d’agriculteurs la valeur du travail. Je pense que j’obtiens la plupart de mes résultats avec des efforts, avec de la pratique, avec de la persévérance. Et ce quel que soit le domaine. Alors oui, on peut dire que je cultive le positif et le journal est pour moi un terrain propice.

De nombreuses études montrent que la génétique n’est responsable que d’une petite partie de nos qualités. Voici par exemple un article sur le leadership . Vincent, j’adore tes illustrations, ça me fait rire, ça fait du bien ! Bien que je sois perçue par mon entourage comme étant particulièrement positive, me remettre au The Five-Minute Journal avec vous chers lecteurs pendant le challenge me fait un bien fou. C’est comme si je faisais une cure de positif, une cure de vitamines naturelles.
En résumé, je vous recommande une cure d’un mois de The Five Minute Journal quel que soit votre niveau de positivité actuel !

« Tu crois vraiment qu’en 5 minutes, on peut avoir des résultats ? »

En fait, je ne me chronomètre pas. Je pense que j’écris à peine 3 ou 4 minutes le matin et certainement un peu plus le soir.

Avant que je ne connaisse autant de techniques de journaling, je pratiquais le journal libre. J’avais tendance à raconter ma vie, à m’étendre sur certains éléments, parfois à m’appesantir et à rester longtemps sur des sujets qui me préoccupaient, et au lieu de l’alléger ça pouvait parfois aggraver le mal.

Aujourd’hui, j’écris très régulièrement et de manière plus concentrée. Ça m’est plus facile, plus efficace, plus enrichissant. Ça me tonifie au lieu de me ramollir. Ça fait partie de mon hygiène de vie.

Peu importe l’heure qu’il est au moment où me lisez, prenez une feuille de papier ou un carnet et répondez aux questions du matin ou du soir.

« Je tiens un journal le soir, quel est l’intérêt de le tenir le matin ? »

Longtemps je ne tenais mon journal que le soir. J’ai découvert les pages du matin dans Libérez votre créativité de Julia Cameroun. Elle recommande 3 pages d’écriture manuscrite dans lesquelles on donne libre cours à ses pensées comme un lavage de cerveau, je vous les proposerai dans un autre challenge.

Pour moi, écrire au réveil me permet de me lever avec les idées plus claires. Je viens de réaliser que le journal du matin joue le rôle que peut jouer le café pour certains d’entre vous : je n’en bois plus. Mon journal, c’est mon café du matin. Si vous voulez arrêter le café, vous pouvez le faire facilement et avantageusement en le remplaçant par le journal !   

Je fais ce challenge The Five-Minute Journal dans une des périodes de l’année les plus denses pour moi et je trouve que ça se passe mieux que les autres années. La troisième question du matin : Ce que je vais faire pour rendre ma journée y est certainement pour quelque chose : elle m’aide à choisir mes priorités parmi les longues listes de choses à faire, me permet de rester très focalisée sur ces priorités tout au long de la journée et elle m’évite de me perdre dans des distractions ou de me laisser envahir par des urgences qui n’en sont pas. Je sais que le soir je vais rendre compte à mon journal et lui dire ce que j’ai fait avec mes 3 priorités, les ai-je respectées ? C’est plaisant de se rendre compte que oui et de les cocher. Parfois c’est non et c’est également ok si par exemple j’ai modifié mes priorités dans la journée en toute connaissance de cause.

Vous vous brossez les dents le matin ? Alors, allez-y, tenez le journal le matin ! 2 ou 3 minutes qui risquent de vous rapporter gros…    

« À la question J’ai de la gratitude pour… il ne me vient rien, as-tu une astuce ? »

Toutes choses égales par ailleurs, pour moi c’est la question la plus facile et c’est aussi ma préférée. Parfois, je réponds à cette question et hop, je me lève !
J’ai partagé quelques astuces dans l’article 7 astuces pour votre journal positif, vous pouvez lire l’astuce 3 et trouver quelques réponses.

Franchement, un grand MERCI de m’avoir posé cette question car je me rends compte que je fais quelque chose que je n’ai pas partagé dans mes astuces et qui peut en être une. Tout simplement, je commence mon journal du matin, en écrivant la date puis Merci. C’est plus direct, c’est plus simple, je me sens pleine de vie et d’émotion alors que J’ai de la gratitude pour… me met moins en mouvement.

Vous pouvez tester cette astuce Merci et partager votre expérience.

Il faut dire aussi que ma vie professionnelle en tant que directrice BNI est un entrainement à dire Merci. Merci pour le business, merci d’être là, de me soutenir, de t’engager, de me mettre en relation, de partager ton expérience, de m’écouter…

Et lorsqu’on ne me remercie pas, je sens parfois comme un vide. Si vous ne faisiez qu’une chose, je vous conseillerais de tenir un journal très très très simple, un journal Merci.

J’espère sincèrement que mes réponses sont une aide. Je vous encourage à partager les vôtres !    

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.