Couverture de l'article La boîte à outils de MarieC Journal

La boîte à outils de MarieC Journal

Dans cet article, j’ai envie de vous offrir des techniques qui me réussissent et d’autres que je viens de découvrir ou redécouvrir, par exemple grâce au Saccage ce Carnet que j’aime feuilleter comme une source d’inspiration pour mon journal. J’y trouve plusieurs techniques qui sont déjà dans ma boîte à outils de journaleuse et parfois une technique qui m’appelle et que je teste.

J’aime les pages blanches

Pour moi le nec plus ultra, c’est de partir d’une page blanche.

C’est ce que je faisais avant de découvrir toutes sortes de journaux guidés.

Je suis ravie d’avoir rajouté dans ma boîte à outils plusieurs carnets et journaux guidés.

Mais ce que j’aime plus que tout, c’est la page blanche. Depuis que j’ai découvert le Bullet Journal, je vais même ouvrir une double page blanche. Un terrain vierge pour une renaissance périodique.

Du coup, au lieu d’écrire sur toutes mes pages, il m’arrive de laisser des pages blanches alors qu’avant j’avais tendance à remplir tous les centimètres carrés de mes pages.

Je ne sais pas si cette pratique m’aide à avoir une vie plus aérée ou si mes journaux sont plus aérés car ils reflètent ma vie, de la poule ou de l’œuf, peu importe, j’aime les pages blanches !

A vous de tester l’écriture sur des pages blanches, le journal avec des pages qui restent blanches et tout ce que mon histoire vous inspire.

J’aimais écrire avec un crayon à papier

Crayon à papier

J’ai toujours un crayon à papier sur moi et surtout une gomme. J’ai tellement écrit au crayon, effacé avec la gomme, nettoyé la gomme, réécrit au propre. Il fallait que ma feuille de travail soit devenue très sale pour que j’en change. J’aimais ainsi économiser le papier, j’écrivais tout petit. Je faisais pareil pour mes journaux d’adolescente, peut-être que ça me rassurait de savoir qu’on aurait du mal à lire mes pattes de mouches.

Sauf que… aujourd’hui même avec une loupe, j’ai du mal à relire mes diarrhées verbales de l’époque !

Depuis des années, j’écris dans mon journal avec un stylo à 4 couleurs et en lettres capitales. Les couleurs m’aident à passer d’une idée à l’autre, les lettres capitales je pense me font réduire la quantité écrite, j’ai un style plus concentré, plus efficace ? J’observe que je n’ai pas besoin d'”effacer”, plus affirmée ? Et si de temps à autre, je raie un mot ou réécris en plus épais pour courir un mot, c’est ok, moins perfectionniste c’est certain !
Saccage ce Carnet me donne envie de varier et de tester à nouveau le crayon, mais en appuyant fort !
A vous de tester de nouveaux outils, de voir ce que ça vous apporte.

Ça me faisait du bien d’écrire ma colère

Fut une époque où je vivais dans un environnement avec de nombreuses personnes en colère.

Alors forcément, je la ressentais, j’en ressentais la violence et j’étais parfois désemparée, j’hésitais entre crier plus fort pour étouffer la violence ou me taire et partir. Mon journal me servait d’exutoire. Posée sur le papier, la colère n’était plus en moi, je m’apaisais.

Récemment, lors d’une séance de coaching, on m’a demandé si j’en voulais à quelqu’un, j’ai écrit la question écrite sur une feuille et quelque chose est remonté, j’y ai consacré une pause journal, très enrichissant.
A vous !

Je vais écrire le même mot encore et encore

En voyant cette invitation dans Saccage ce Carnet, un souvenir a resurgi. Lors de ma formation au coaching professionnel, un exercice consistait à répéter encore et encore le même mot, par oral ; pour ma part, ça avait totalement et positivement modifié ma croyance sur le sujet. Un peu comme
le mot manipulation qui est devenu noble après avoir appris plusieurs techniques de PNL où je manipule avec mes mains.
Je vais tester la technique sur mon journal.
Et vous ?

Page réservée aux pensées positives

Je suis adepte du Five Minute Journal, journal très positif, j’en pratique les 5 questions par cures. Je suis sûre que ça m’aide à cultiver le positif. Avec le Bullet Journal, j’ai appris à créer et utiliser les collections, des pages thématiques où vous regroupez plusieurs éléments sur des thèmes qui sont
importants pour vous. Alors oui, c’est une chouette idée que de se créer une collection de pensées positives avec une double page réservée à cet effet.
Vous testez ?

J’ose écrire et dessiner de la main gauche

Il y a quelques années, je me suis plongée dans la lecture de Le pouvoir de votre autre main : comment accéder à la sagesse de notre cerveau droit de Lucia Capacchione, ça méritera un article voire un challenge. Merci Keri Smith de m’y avoir fait repenser.
Vous testez avec moi ?

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.